1. Page d'accueil
  2. Nos Articles

Grève du 18 Octobre : Une grève illégitime

Grève du 18 Octobre : Une grève illégitime

The 2007-10-03 at 22:25 by Pigeon. In Nos Articles.

Cet article, s'appuyant sur le contenu du texte de la cour des comptes, démontre très clairement que les régimes spéciaux sont déficitaires (et donc coûteux pour les français) mais aussi inégale sans raisons

Réforme des régimes spéciaux : Une grève illégitime?

La réforme des régimes spéciaux serait "Une déclaration de guerre de Fillon" selon M. Besancenot. D'après M. Thibaut, "(...) il risque d'y avoir du sport et pas seulement dans les stades de rugby". Des menaces de blocus à peine voilées de la part du roi des syndicats, ces derniers avec les partis de gauche n'ont pû résister à l'appel de la surenchère et de la mauvaise foi.

Les régimes spéciaux, c'est avant tout un système coûteux, ne tenant pas compte de la démographie actuelle. Si l'on prend le rapport de la cour des comptes établie en 2006, et je cite :

"Les régimes spéciaux accordent des avantages spécifiques à leurs bénéficiaires et apparaissent, de ce fait, fort coûteux. Compte tenu d'un rapport démographique généralement défavorable, leur service n'est assuré que par des transferts de l'État et la mise à contribution de la solidarité nationale. On remarque à ce propos que dans tous les cas le nombre de cotisants est ou bien sensiblement égal à celui des retraités (de droits directs et de droits dérivés), comme à la RATP et à EDF/GDF, ou bien encore même nettement inférieur, comme à la SNCF ou pour le régime des mines."

Prenez le temps de regarder le tableau, c'est édifiant!
Par exemple, pour la SNCF, c'est 178.062 cotisants pour 193.000 retraités de droits directs et 115.100 de retraités de droits dérivés soit 2 retraités pour un cotisant!

source : http://www.senat.fr/rap/l03-059-3/l03-059-312.html

C'est écris noir sur blanc : le système est déficitaire. C'est donc à nous, personne du privé et du public, de payer se qui manque par le biais de nos impôts.

Et M. Thibaut voudrait maintenant bloquer le pays pour empêcher, et je cite, "une nouvelle étape, celle des sacrifices qui vont être demandés à tous les salariés sur les retraites, à l’occasion du rendez-vous de çoit que le mécontentement social risque de s’amplifier."

Donc, ce Monsieur, ce Grand bonhomme de la gauche qui n'apporte strictement rien à la France, parle en mon nom. Désolé mais je ne suis pas d'accord.

Biensur qu'il va falloir travailler plus longtemps pour financer le papy boom. C'est pas nouveau et on devra faire ce sacrifice pour assurer la pérénité de notre système de retraite. Et c'est cela que monsieur CGT veut combattre.  Au travers de cette déclaration, il affiche clairement son mépris pour l'avenir de notre pays, préférant tirer la couverture sur son p'tit ventre bien rempli plus tot que sur celui des retraités qui voient leurs retraites fondrent comme neige dans la sahara!

Alors, justifier cette réforme?

Oui, clairement. Il n'y a aucune raison pour que les cheminots, les marins, les membres de l'Opéra français et autres puissent partir en retraite 2.5 ans avant tous les autres.

gps  

-c'est une Honte!
j'en ai marre d'être pris en otage par ces.....nantis!

-Pas de quoi en être fier M. Thibaut! La grève représente un échec, pas un succès. Elle coute cher a tous et donc au bout du compte a la fois aux grévistes et aux clients de la SNCF et de la RATP.

-8% de syndiqués, et combien après le 18 octobre ?

-Que cherchez-vous à défendre le 18 octobre , monsieur Thibault ?? Les caisses noires des syndicats (pas de comptes à tenir , financement en liquide "illégaux" de la part des caisses patronales) ?? les arrangements "spéciaux CGT EDF et la caisse du CE d'EDF ??

-Ces quoi ces gars qui pleurent avant d'avoir mal. Ce sont des gros beaufs, égoïstes, complètement à coté de la plaque. Les syndicats SNCF etc. devraient avoir honte de leur attitude. 500 000 personnes concernées et ils vont profiter de leur position pour en faire chier au moins 15 millions...

-Ils ont pas honte de faire grève! Faut pas déconner...

-Ils ont peur qu'on touche à leurs chers acquis sociaux.
faut qu'ils regardent autour d'eux un peu .

-préparez-vous à bosser les cheminots!!!les nantis de EDF-GDF - et autres....


http://www.marre-des-greves.fr/

jack  

Pour "duconlajoie"
Relis bien le rapport, et tu y verras que le régime EGF est également déficitaire (comment pourrait-il en être autrement, puisqu'il y a autant de retraités que de salariés dans cette entreprise?). Le trou est bouché, il est vrai par une subvention de l'entreprise et non pas par l'état comme pour SNCF... Mais au final qui paye? Pour SNCF, c'est le contribuable, pour EDF c'est le consommateur... La différence n'est pas bien grande, et si on veut aller jusqu'au bout du raisonnement, on se rend compte que si la facture EDF est alourdie pour financer les différentes subventions offertes à leurs salariés (CE, retraites, tarifs préférentiels sur consommation gaz et électricité....) par l'entreprise, au final les taxes diverses (dont la TVA) alourdissent considérablement la facture finale du simple consommateur; Ce qui fait qu'il est pénalisé à double titre, un première fois en tant que consommateur et une deuxième fois en tant que contribuable; Alors messieurs les bénéficiaires des régimes spéciaux, je vous en prie, un peu de pudeur...
Autre chose : On ne parle plus du tout du régime spécial des parlementaires ??? Il y aurait beaucoup à dire sur ce sujet ...

Duconlajoie  

Hé ducon, jamais le régime de retraite des IEG (EDF, gaz de france, régies, Sicae)n'a été déficitaire. Il finance même plusieurs autres retraites. Tu sais pas lire le rapport de la cour des comptes !

Citation de Pigeon du rapport :
"b) Une survie artificielle largement assurée aujourd'hui par la solidarité nationale

La difficulté d'équilibrer la situation financière des régimes spéciaux est fournie par l'exemple de la SNCF en 2003 : pour un montant total de 4,58 milliards d'euros de prestations versées, les cotisations ne dépassaient pas 1,72 milliard d'euros soit 38 % du total. Seule la mise à contribution de l'État pour 2,34 milliards d'euros et de la solidarité nationale pour 437 millions d'euros au titre de la compensation, permettent de faire face aux besoins. Ces ressources externes représentent ainsi respectivement 51,81 % et 9,6 % des produits de la branche vieillesse de la SNCF."

Ajouter un Commentaire

obligatoire mais non affiché