1. Page d'accueil
  2. Nos Articles

Régime spécial des députés

Régime spécial des députés

The 2007-10-20 at 11:35 by Pigeon. In Nos Articles.

Lorsque l'on débat avec des personnes concernées par la réforme des régimes spéciaux, la RATP, la SNCF etc., ils pointent tous du doigt les députés...


Qu'en est il vraiment?

Tous dans le même sac

Bien des fois où j'ai eu l'occasion de débattre avec des cheminots, la plus part me répondent "Oui mais les députés, c'est pire"

Certes, les députés ont un régime spécial mais les principaux concernés par la réforme, cela reste les fonctionnaires mais eux préfèrent détourner l'attention des gens sur des problèmes mensongers.

Mensongers car les députés sont eux aussi concernés par cette réforme. Ont ils défilés? Ont ils bloqués le pays?

Voici ma source : http://www.liberation.fr/actualite/politiques/283564.FR.php?rss=true

Et je cite :
"La réforme devrait également concerner les députés, qui bénéficient d’un régime spécial permettant par exemple aux élus de l’Assemblée nationale de doubler leurs années de cotisation lors de leurs trois premiers mandats. Le groupe Nouveau Centre au Palais Bourbon en effet déposer une résolution visant à réformer le régime de retraite des députés."

On voit donc que la proposition de réforme vient, non pas de la gauche, mais du nouveau centre.

Je trouve ca vraiment... comme dirais je... méprisant?

A bon entendeur

denver le dernier dino  

soutiens total à ton site! Continue ton action!

Set me free !   http://pcantenot.free.fr

Je te soutiens à fond.

C'est un désastre : grêve reconductible confirmée à la SNCF pour le 13 novembre : les syndicats socialo-fascistes se fichent des électeurs et des citoyens. Tout est bon pour défendre les privilèges.
La loi sur le service minimum n'étant pas encore applicable, on ne peut compter que sur toutes les bonnes volontés pour :
-tracter contre les grêves
-organiser une contre-manifestation massive (je suis membre de Liberté Chérie, ça va se monter rapidement je pense)
-dire toute notre colère et notre indignation dans tous les médias qui voudront bien nous écouter (ils seront probablement peu nombreux au début, mais ça pourrait monter), et surtout sur Internet, l'un des derniers vrais espaces de liberté
-envoyer des emails et courriers papier à tous les responsables syndicaux et politiques pour faire entendre notre voix d'usagers exaspérés
-en parler au maximum autour de nous : famille, amis, collègues, relations de toutes sortes
-adhérer et faire adhérer à toutes les associations qui s'opposent à ces grêves injustifiées : Liberté Chérie, Contribuables associés, et j'espère qu'il en existe d'autres ;)

----------------------------------------------------------------------------------

Une grève à la SNCF le 13 novembre
L.S. (lefigaro.fr) avec AFP.
Actualisé le 31 octobre 2007 : 13h11
Au moins six des huit fédérations syndicales ont participeront à cette nouvelle grève, qui est cette fois illimitée.

Mardi 13 novembre, à partir de 20 heures, les usagers de la SNCF devront à nouveau faire face à au moins une journée noire. L’annonce a été faite à l’issue d’une réunion de l’ensemble des fédérations syndicales de la SNCF.

Six ont déjà déclaré qu’elles participeront au mouvement (CGT, Sud Rail, Unsa, FO, CFTC et CFE-CGC). La Fgaac, le syndicat des conducteurs autonomes qui a obtenu un « statut spécial » à l’issue de discussions bilatérales avec la direction, n’y prendra pas part. Quant à la CFDT, elle réserve pour l’instant sa réponse.

Les syndicats ont finalement choisi de ne pas associer leur mouvement à celui des fonctionnaires en choisissant la date du 13 novembre, et non celle du 20. Ils ont surtout opté pour une grève reconductible, et non une grève « carrée » de 24 heures comme le 18 octobre, signe d’un durcissement du mouvement.

Au même moment, les cinq fédérations syndicales de l'énergie (EDF et GDF) ont fixé un « ultimatum » au gouvernement au 5 novembre contre la réforme des régimes spéciaux. Si le gouvernement ne modifie pas le cap, ils se réuniront le lendemain pour un éventuel appel « à la grève le 14 novembre ». Enfin, les syndicats de la RATP doivent se prononcer dans la journée de mercredi sur les suites à donner au mouvement du 18 octobre.

Ajouter un Commentaire

obligatoire mais non affiché